Les bouteilles et leurs presets

Written by Phil on . Posted in Accessoires

bouteille_fuelPour qu’un lanceur fonctionne de manière correcte, ses différents éléments mécaniques doivent travailler avec les bonnes pressions. Il n’est pas rare de constater des pannes dues à des pressions trop élevées, entraînant le claquage des joints. Afin de vous conseiller au mieux dans votre choix de combinaison bouteille/preset, il est nécessaire de comprendre le fonctionnement interne de votre lanceur.

1. Qu’est-ce que la pression?

La pression se mesure en « psi », qui est une unité de mesure anglo-saxonne et qui signifie « pound per square inch » ou « livre par pouce carré », soit avec nos unités « 453,6 grammes sur une surface carrée de 2,54 cm de côté ».
Dans le système Européen, la pression se mesure généralement en Pascals. 1 Pascal équivaut à une force de 1 Newton sur une surface de 1 mètre carré. Le Pascal étant une unité relativement petite, l’unité plus courante est le hPa (hecto-Pascal), qui équivaut à 100 Pa.
Une pression peut également s’exprimer en bars. 1bar = 10.000 Pa = 100 hPa.

Pour donner un ordre de grandeur, un pneu de voiture est gonflé à une pression située entre 2 et 2,5 bars, un pneu de vélo quant à lui peut contenir une pression située entre 2 et 4 bars pour un VTT et entre 6 et 8 bars pour un vélo de course.

La conversion bar/psi est une fonction linéaire, 1 bar correspond à environ 14,51 psi.

1 bar = 100 hPa = 14,51 psi

La pression dans une bouteille de paintball (ou de plongée) avoisinne les 4500 psi, ce qui correspond à environ 300 bars, donc 100 fois plus que dans un pneu de voiture!

Tout comme pour la plongée, certaines précautions sont nécessaires quand on utilise des pressions aussi élevées et en cas de doute, il vaut toujours mieux demander l’avis d’un professionnel.

2. Les différentes pressions au sein du lanceur

Dans un lanceur de paintball, la pression de la bouteille subit plusieurs modifications avant d’atteindre la bille. Au-delà des étapes de régulation de la pression, une partie de l’air sera utilisé pour faire fonctionner le lanceur, notamment dans le retour du bolt.

Chaque marqueur est différent et possède ses propres mécanismes internes, mais nous pouvons distinguer 2 schémas des pressions, selon que votre lanceur soit à culasse fermée ou ouverte.

Lanceur à culasse fermée

pressions_noLPR2

Le preset diminue la pression de la bouteille pour fournir la pression interne souhaitée (inner pressure). L’air passe ensuite au travers du régulateur inline où sa pression sera diminuée à la pression de service. Cette pression de service sera utilisée pour propulser la bille mais aussi pour ramener le bolt à sa position initiale.

Le réglage de la vélocité se fait via le régulateur inline. En modifiant la pression de service, vous influencerez la vitesse de la bille et par la même occasion la vitesse de déplacement des pièces mécaniques internes, modifiant ainsi le bruit, le kick et la régularité des tirs.

Une pression de service trop élevée entraînera des dysfonctionnements et une usure accélérée des pièces mécaniques et des joints. En plus, vous risquez de détruire votre solénoïde.

Lanceur à culasse ouverte

pressions_LPR2

Le schéma du lanceur à culasse ouverte est plus élaboré, et explique notamment pourquoi ceux-ci sont généralement plus chers.

Comme pour les lanceurs à culasse fermée, le preset diminue la pression de la bouteille pour fournir la pression interne souhaitée (inner pressure). L’air passe ensuite au travers du régulateur inline où sa pression sera diminuée à la pression de service.
Là où ça devient différent, c’est qu’une partie de l’air sortant du régulateur inline va passer par un second régulateur, le LPR, qui fournira une pression stabilisée à environ 75psi et qui sera uniquement pour déplacer les pièces mécaniques internes via le solénoïde. Cette pression est la pression d’opération ou operation pressure.

L’avantage de ce système est que nous allons pouvoir régler précisément le fonctionnement du bolt en réglant l’operation pressure afin de trouver le compromis idéal entre régularité et kick. Viens ensuite le réglage du régulateur inline qui servira à faire varier la vélocité sans influencer le comportement des pièces mécaniques.
Contrairement aux lanceurs à culasse ouverte, une pression de service beaucoup trop élevée n’entrainera pas la destruction du solénoïde car celui-ci est protégé par le LPR.

Pour résumer:

– Pour le réglage du LPR, c’est à vous de trouver la position optimale qui sera un compromis entre régularité et kick. Le LPR peut être ajusté par la suite et n’influencera pas les autres réglages. Nous vous conseillons de mettre le paramètre « dwell » de votre carte à sa valeur d’origine, son réglage plus précis sera abordé dans un autre article.

– Une fois le LPR ajusté, vous pouvez régler la vélocité en modifiant la pression de service grâce au régulateur inline. Là encore, la dwell peut être modifiée pour fournir un meilleur soufflage de la bille, une meilleure régularité et ainsi éviter la casse de bille (tout ceci sera détaillé dans un prochain article).

3. Quelle bouteille choisir?

Le choix d’une bouteille dépend de 3 facteurs:

  • Les dimensions (longueur et diamètre)
  • Le poids
  • La qualité de conception

Il existe 2 types de bouteille:

  • Les bouteilles en Aluminium:
    Elles sont lourdes mais robustes et peuvent contenir jusqu’à 3000psi de pression.
  • Les bouteilles composite:
    Elles sont conçues à base de Kevlar et d’autres matériaux et comportent généralement 3 couches au maximum : un liner ou vernis interne en polymère (présent sur les Stako et les Safer), une structure en résine et fibre de carbone ou Kevlar, et une couche extérieure en polyuréthane ou autre polymère résistant aux impacts et griffes. Il est déconseillé de vider complètement une bouteille possédant un liner de risque d’endommager celui-ci.
    Les bouteilles composite sont plus légères et peuvent contenir des pressions allant jusqu’à 4500psi. Leur prix est également plus élevé.

alu_composite

Ce qu’il faut savoir à propos des bouteilles

Sur chaque bouteille est indiquée sa date de péremption (notée « FINAL »). La durée de vie d’une bouteille peut varier et est de 10 à 20 ans selon les modèles. Une fois cette date dépassée, la bouteille ne peut plus être utilisée car elle n’est plus conforme à la législation (norme CEE).
Les dates de réépreuves doivent également être indiquées. Les réépreuves doivent être effectuées tous les 5 ans à partir de la date de fabrication et servent à contrôler le bon état de la bouteille. Une inspection visuelle est alors effectuée à l’aide d’une fibre optique pour contrôler l’état du vernis interne ou liner et si nécessaire, un revernissage peut avoir lieu. La bouteille est ensuite gonflée à une pression de 6000psi pour vérifier sa résistance et son étanchéité. Ce test est aussi appelé l’hydro-test.

Les bouteilles ne supportent pas de rester au soleil, ne laissez donc jamais votre bouteille sur le siège de votre voiture et pensez toujours à la conserver dans un endroit sec, et à l’abri du soleil et de toute autre source de chaleur. Ces mêmes règles s’appliquent aux bouteilles de plongée.

Pensez aussi à prévoir une protection pour votre bouteille car les bouteilles composite n’apprécient pas du tout les chocs lors des slides ou des rencontres avec des cailloux. Pour la protéger, vous pouvez opter soit pour une housse en néoprène offrant une bonne résistance aux chocs ou un « tank cover », qui est une pièce en caoutchouc épousant les formes de la bouteille, qui offre plus d’adhérence et protège le cul de la bouteille tout en la laissant apparente pour repérer plus facilement l’apparition de bulles.

bout_housse bout_exalt
Une bouteille composite doit toujours rester sous pression et ne doit jamais descendre en-dessous des 1000psi, sous peine de voir le liner interne se déformer et perdre de son étanchéité, ce qui amènera à la formation de bulles.

Que faire si une bouteille bulle?

Dans le cas où une bouteille « bulle », c’est-à-dire que des cloches se forment sur la surface externe, il est impératif d’arrêter immédiatement de l’utiliser. Si une de ces bulles éclate, votre bouteille peut se transformer en véritable bombe, juste à proximité de votre visage.

bout_bulle

Si celà devait vous arriver, retirez la bouteille du lanceur et dégazez-la complètement en appuyant avec un outil sur la pin du preset. N’utilisez plus la bouteille et renvoyez-la au SAV du fabricant, certains fabricants vous l’échangeront directement. Certaines séries de bouteilles ont eu de nombreux soucis dans le passé (les anciennes Safer) et sont remplacées immédiatement par le fabricant en cas d’apparition de bulles.

L’apparition de bulles peut être due à plusieurs facteurs: mauvaise conception, choc, date de réépreuve dépassée, bouteille laissée au soleil, mauvaise utilisation (trop haute pression ou « slam-fill », c’est-à-dire un remplissage beaucoup trop rapide).

 

Safer V3 :

La Safer V3 (3ème génération) est composée de trois couches de matériaux différents.

  • La première, un nouveau liner en Polymère ultra-resistant de dernière génération, rien à voir avec les précédentes SAFER et leurs « fameuses » cloques.  L’utilisation de ce nouveau matériau permet d’obtenir une bouteille plus stable, résistante aux changements de température et donc beaucoup plus durable.        

164linerpet 

  • La seconde est une matrice de fibre de carbone et kevlar tissée. C’est elle qui procure à la bouteille sa résistance à haute pression tout en minimisant le poids du cylindre ! Cette matrice a été récompensée par le prix de l’innovation Dupont de Nemour 2012

 165warstwaoplotow

  • La troisième, quant à elle, est une couche protectrice en Epoxy. Anti-dérapante, elle a pour rôle de protéger la fibre interne de la bouteille. C’est en fait une « housse » incorporée! (Attention, une housse de bouteille sera quand même demandée et vivement conseillée pour toutes parties.)

 166powloka

La Safer V3 est disponible en trois capacités (1.2L (144eu), 1.5L (162eu) et 2L (215eu) ), elles sont livrées avec certificat unique et numéro de série pour permettre un suivi personnalisé de chaque cylindre! Cela est du jamais vu !


unnamed-620x300

 

 

Comparatif des bouteilles

ModèleContenance [L]Longueur (sans preset) [cm]Diamètre [cm]Poids à vide (sans preset) [g]
Fuel - Supralite1,12310640
Safer - Ultralite1,221,311,6720
Safer - Ultralight V3 1,221,311,6690
Safer - Ultralight V31,523,811,6830
Safer - Ultralight V3232,111,61100
Luxfer1,12411876
Ninja - Dura1,12311,41031
Empire - Pure Energy1,12111,21056

4. Quel preset choisir?

Le preset est, ce que beaucoup appelent, le régulateur d’une bouteille. Il s’agit d’un élément crucial de votre lanceur car c’est lui qui fournit la pression interne (inner pressure). Si celui-ci est déréglé, par exemple en relâchant trop de pression, il peut faire claquer des joints et provoquer des fuites dans votre lanceur si celui-ci n’est pas prévu pour cette pressions plus élevée.

Tous les presets sont prévus pour résister à 6000psi de pression, ce qui est bien plus que la résistance d’une bouteille. Dans cet article, les presets ont été testés sur des bouteilles composites avec une pression de 4500psi.

Qu’est-ce qu’un « rupture disk »?

Sur un régulateur de bouteille, il peut y avoir de 1 à 2 rupture disks par souci de sécurité (souvent 2).

les rupture disks sont des disques métalliques conçus et tarés pour se rompre lorsque la pression pour laquelle il a été prévu est dépassée. il est intégré dans un support qui se visse avec précaution mais étanchéité sur le régulateur.

bout_rupture

Chaque rupture disk est conçu pour une pression de rupture qui lui est spécifique, ainsi les valeurs suivantes sont utilisées pour des raisons différentes:

  • Le 1.8 K est positionné après la régulation. En cas de problème de régulation, il laisse sortir la surpression pour que celle-ci n’atteigne pas le lanceur, risquant de causer des dommages. Il doit être vissé dans l’emplacement marqué « Low ».
  • Le 7,5 K ou 5 K est positionnés avant la régulation et est conçu pour se rompre en cas de surpression dans la bouteille. Généralement on retrouve le 5K sur les bouteilles 3000psi tandis que le 7,5K se retrouve sur celles à 4500psi.
    Il doit être vissé dans l’emplacement marqué « High ».

Les emplacements marqués « High » et « Low » sur le régulateur n’ont rien à voir avec le type de régulation (haute ou basse pression), mais ils précisent de quel côté on se trouve par rapport à la régulation.

Les rupture disks, ainsi que le manomètre, peuvent être remplacés mais il est recommandé de le faire faire par un professionnel. L’étanchéité est assurée par une feuille de teflon enroulée autour du pas de vis.

Haute pression ou basse pression?

Selon la conception de votre lanceur, celui-ci acceptera soit la haute pression, soit la basse pression, ou même les deux. Il est très important de vérifier la pression que votre lanceur peut accepter, car si vous utilisez une mauvaise pression, vous risquez soit d’avoir un lanceur qui ne tire pas correctement voire pas du tout, soit dans le pire des cas de détruire des pièces internes comme le solénoïde ou les joints.

Pour chaque lanceur, la pression à utiliser est indiquée dans son manuel ou sur le site internet du fabricant.

Voici par ordre croissant les types de pressions (avec une précision de +/-100psi) et leur utilisation:

  • 300psi: SLP ou Supra Low Pressure. conçu spécialement pour les lanceurs de la marque Bob Long, en particulier le G6R et le Victory, mais son usage est peu répandu.
  • 500psi: Basse pression. Principalement utilisée sur les lanceurs Macdev, Machine, DLX, Vanguard et certains Empire.
  • 650psi: Moyenne pression. Cette pression n’est quasi pas utilisée.
  • 800psi: Haute pression. Utilisée sur tous les lanceurs Planet Eclipse.
  • 1100psi: SHP ou Supra High Pressure. Conçu à l’origine pour certains Tippmann équipés d’un kit cyclone et les automag pour dépasser les 20bps.

Les réglages les plus répandus sont les hautes et basses pressions.
Théoriquement, une basse pression permettra d’effectuer plus de tirs qu’avec une haute pression, mais en pratique, celà dépend essentiellement de la conception du lanceur.

En Belgique, on rencontre principalement 3 marques de presets: Ninja, Guerilla et Pure Energy:

Les presets Ninja

Ninja a développé une gamme très variée de presets, allant du SLP au SHP.
Les plus polyvalents sont l’Ultralite (environ 55€) et le Pro Adjustable (environ 65€), ils ont l’énorme avantage que l’on peut régler la pression de sortie grâce à un système de rondelles (shims) avec une imprécision de +/- 50psi:

  • Aucune rondelle: 450psi
  • 1 rondelle: 550psi
  • 2 rondelles: 700psi
  • 3 rondelles: 800psi

preset_ninja preset_ninja-pro

L’Ultralite et le Pro Adjustable ont des caractéristiques différentes. Le Pro est plus robuste et sa partie supérieure peut pivoter, ce qui permet d’orienter la position du manomètre et de la pin de remplissage comme bon vous semble.

Ninja pro V2 :

Le Ninja pro V2 est une évolution du Ninja Pro Adjustable. Il est annoncé à 69.9 eur.

Au niveau de son aspect extérieur, le ninja V2 ne diffère du V1 que par sa gravure et par l’aspect de sa pin.  Les différences sont essentiellement internes.

IMG_2514 IMG_2515

 

Comment démonter son preset ninja ? Le système, composé de 3 vis de serrage, est conservé. Dès lors, pour dévisser la capot (la partie supérieure noire), dévissez les 3 vis latérales sur ce même capot ET PAS celles qui se situent sur la bague argentée. Les vis sur la bague argentée vous permettront d’orienter comme vous le souhaitez votre preset pour plus de confort comme par exemple en plaçant la pin de remplissage vers le bas.

IMG_2516

 

 

Qu’observe-t-on lors du démontage du ninja V1 et V2 ?

Ce qui diffère entre les 2 modèles est la pin valve, le ressort de la valve et le capot.

  • La Pin Valve,  sur le V1, est représentée par la pièce dorée. Sur le V2, il s’agit de la bille en métal du type inox.
  • Le ressort de la valve est beaucoup plus long sur le V2.
  • Le capot diffère par son orifice où passe la pin. Sur le V2, il est plus large. De plus, le joint qui se situe dessous est plus large et souple sur le V2. Sur le V1, il s’agit d’un joint rigide.

IMG_2524 IMG_2521 IMG_2525

 

De notre point de vue, nous préférons le système présenté dans le V2. Dans le V1, la pin frotte contre le joint du capot, ce qui source de fuites. Par contre dans le V2, la bille écrase le joint de manière uniforme, ce qui réduit le risque de fuite. Là où l’on pourrait, éventuellement, émettre un point négatif est le matériau qui compose la bille. A l’usure, il y a un risque de marquer la bille avec les pin des airports des marqueurs la poussant. Il faudra voir avec le temps sa dégradation en fonction de la qualité du matériau mais Ninja nous a habitué à du bon matériel de qualité.

vue_en_coupe

 

NOTE importante pour votre sécurité. Ne transférez pas les pièces entre un V1 et un V2. Cela est clairement précisé par Ninja pour des raisons de sécurité.

IMG_2526

 

 

Les presets Guerilla Air

Le Myth G2 (environ 50€)est certainement le preset le plus court qui existe sur le marché. Il ravira les joueurs qui aiment jouer de manière compacte. Mais Attention, le manomètre dépasse sur le pas de vis ce qui peut amener celui-ci a percuter le frame (la poignée). Un ajustement de la position de l’airport de votre lanceur avec un rehausseur peut régler le problème si vous trouvez ça gênant.

preset_myth

Le Myth G2 n’est pas un preset haute ou basse pression, c’est un moyenne pression, ce qui limite malheureusement son intérêt. Sa pression de sortie est de +- 650 psi et peut être utilisée sur des lanceurs basse pression acceptant une pression plus forte, ou sur des lanceurs haute pression qui restent réguliers malgré une pression plus faible.

De plus, la conception du G2 aurait pu être de meilleure qualité.

Les presets Pure Energy

Le preset 4500 psi de Pure Energy est disponible à environ 35€. Il est de conception très robuste et fiable. Sa pression de sortie est de 800-850psi, haute pression donc.

Il possède le meilleur rapport qualité/prix si vous souhaitez jouer en haute pression.

preset_pureCaractéristiques des presets

Modèle (4500psi)Taille (partie hors de la bouteille) [cm]Poids [g]
Ninja - Ultralite5,3120
Ninja - Pro Adjustable5,5137
Ninja - Pro V25,5128
Guerilla - Myth G23,799
Pure Energy6,4192

Quelle pression pour quel lanceur?

ModèleBasse pressionHaute pression
Machine - Vapor VX
Vanguard - Demon 2013VX
Dye - DM 13 VV
Planet Eclipse - LV1 (V)V
Planet Eclipse - GEO 3 (V)V
Planet Eclipse - ETEK 4 (V)V
Planet Eclipse - ETHA (V)V
DLX - Luxe 2.0 VX
MacDev - Clone GTi VX
Empire - Axe VV

Galerie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les conseils de Black Tiger :

L’achat d’une housse ou d’un « tank cover » est indispensable pour assurer votre sécurité et la sécurité des joueurs autour de vous.

Ne jamais mettre de l’huille ou de la graisse sur le filet qui sert à visser la bouteille à l’airport, l’huile peut s’enflammer.

Bonus: vidéo de l’explosion d’une bouteille

Tags: ,

Trackback from your site.

Leave a comment

Rejoignez-nous aussi sur: