LE GEO 4 (Planet Eclipse)

Written by Phil on . Posted in Lanceurs, Non classé

Le GEO 4 est le milieu-de-gamme de chez Planet Eclipse pour les marqueurs à culasse fermée dit Spool valve. Il dispose des caractéristiques suivantes:

–  Basse pression (450psi)
– Régulateur SL5
– POPS (On/Off/Purge System) avec régulateur intégré
– Valve spool design
– Système canon FL Aluminium avec un insert de 0.689 « 
Partie Avant de canon FL Shaft en aluminium- Longueur totale 14.5 « 
– Bolt ST et ST2.5
– Déclenchement du tir via Switch mécanique ou optique (optique recommandé)
– Carte réglable par écran LCD compatible E-portal
– poids:  ???g (canon et pile inclus)
– Fourni avec la gachette Blade, en S

Le GEO 4 de cet article est l’édition Zircon. Il est annoncé à 1299€ ttc, prix public.

1. Le Gun case

Le gun case vous sera livré dans une boîte en carton au désign du GEO 4 qui est le même que son prédécesseur.

Le gun case du GEO 4 est une boite en plastique rigide qui s’ouvre par une tirette horizontale. Celle-ci voit ses couleurs revues comme vous pouvez le voir sur les photos. Quand vous le recevrez, le gun case sera recouvert d’un film plastique transparent. Une fois le gun case ouvert, on retrouve 2 compartiments. Les compartiments sont remplis d’une mousse rigide. Le premier compartiment contiendra votre marqueur, ainsi qu’un jeu de clé allen sur un support, un superbe manuel en papier glacé, un bouchon de canon au design du GEO 4, un tube de graisse, un part kit complet et une deuxième culasse.

La deuxième culasse est une culasse pour bille dure. Planet Eclipse nous a habitué à jouer avec la culasse bille fragile depuis le CS2. Celle-ci est monté d’origine. Le bolt tip (mousse noire) a l’intérieur n’a aucun besoin d’être retiré pour être entretenu. Au contraire, laissez la dans son emplacement. Après 2ans d’utilisation sur CS2, je n’ai jamais du la changer ou la retirer.

Le deuxième compartiment contient le Shaft front Aluminium et un embase Shaft FL 0.689.

2. Ergonomie

L’ergonomie du GEO 4 est la même que le CS1 avec un grip CS2. Le GEO 4 est équipé d’un grip sur la poignée avant et sur la poignée arrière. Le grip avant est en une pièce. Le grip du frame est en 2 pièces. On note la disparition des vis sur le grip du frame. Il s’agit du grip qui équipe l’ETHA2. Pour ceux qui ont démonté ce grip. Il y avait une plaquette bleu qui poussait sur les bouton de la carte. Depuis l’ETHA2, cette plaquette est intégrée dans le grip arrière.

Le grip avant tient à l’aide de clips. Il suffit de tirer verticalement vers le bas pour la décrocher.

En comparaison avec le GEO 3.5, les dimensions, faisant l’ergonomie, du 3.5 ont été maintenue. Le GEO 4 est moins massif que le CS1.

3. Canon

Le canon reste le Shaft FL qui est le canon standard chez Planet Eclipse. Le front est en aluminium. Ce front aluminium a exactement le même poids que le front en carbon. Selon les experts, le front alu émet une sonorité différente du à la disposition en spiral des trou sur le front. Dès lors votre communication avec vos partenaires sera meilleure. D’avis personnel, nous ne pouvons pas juger cette capacité. Par contre sur la durée de vie, le front alu est plus résistant que le carbone.

Le GEO 4 est fourni avec une embase, 0.689. Le canon, une fois monté, fait 14.5’’.

Le Shaft FL est à pas de vis cocker. Il est à noter que le pas de vis pour la jonction avec le front est inversé.

Les autres embases sont disponibles en 0,677, 0,681 et 0,685.. Si vous souhaitez, un canon plus long, notez que Planet n’a pas sorti de canon front carbone ou alu en 16″. Parenthèse : le vaste débat 14″ contre 16″ En dehors des considérations de place dans le jeu, le 16″ n’a que, comme avantage, d’avoir une précision à LONGUE distance supérieure au 14″. De plus cela est marginal, vu que la guidance de la bille est plus longue, la pression nécessaire pour une même portée est plus faible donc la consommation d’air est réduite ainsi que le kick et le risque de casse de bille. MAIS nous insistons que ce point, sur la consommation d’air, est plus théorique qu’autre chose.

4. Gâchette

La gâchette est celle du GEO CS1. Elle est en 2 parties.

La vis A contrôle la force du ressort pour le retour de la gâchette. Visser celle-ci augmente la force.

La vis B maintient les 2 pièces de la gâchette en une. La retirer permet d’adapter une nouvelle gâchette de forme différente (vendue séparément). Ce qui est une petite nouveauté en soit.

La vis C règle la distance de pré-voyage. Au plus vous vissez celle-ci, au plus la distance sera courte.

La vis D règle Le point de détection du tir par le microswitch. Il est nécessaire de trouver le juste le milieu entre la distance et le déclenchement du tir. Si vous utilisez le détection par Optique, alors vous pouvez dévissez celle-ci complètement pour ne plus entendre le clic du switch.

La vis E regle la force du ressort  de l’aimant. Serrer, augmente la force de l’aimant.

La vis post-travel F adjuste la distance que la gâchette parcourt une fois pressée. Vissez diminue la distance de trajet en arrière.

La gâchette est maintenue par 2 vis sous la poignée. Il vous faudra démonter celle-ci pour pouvoir accéder aux vis de la gâchette.

Un mot sur le déclencheur de tir : Planet, depuis le CS2, a laissé tomber le système optique. Or sur ce GEO 4, le système optique fait son retour. Donc Planet propose, sur ce GEO 4, un deuxième système de déclencheur de tir, un déclencheur optique. Par défaut, le marqueur est sur l’optique et le système de switch est coupé malgré que vous entendiez toujours le clic du switch. Ce système nous paraît meilleur car inusable contrairement au switch qui reste une pièce mécanique. Mais si vous souhaitez passer sur le switch, référez-vous au réglage via la carte.

5. Feeder

Le feeder est le modèle low rise, plus petit que son prédécesseur.

Le feeder est de même conception que le GEO 3. Il est de conception robuste. Il est indépendant du corps du marqueur, ce qui lui vaut d’être serrer au corps via une vis. Le réglage du serrage du loader se fait aussi à l’aide d’une vis mais qui est assez grosse pour être prise par les doigts.

Petite particularité, le feeder est décallé par rapport à l’axe du marqueur afin de réduire la casse de bille. Malgré leur conception robuste, tous les feeder de Planet Eclipse sont cassables. En cas de chute, Planet préfère voir le marqueur se casser plutôt que les os de leur propriétaire.    Contrairement à l’ancien modèle, ici avec le low rise, vous ne risquez pas de perdre votre clamp. Par contre le clamp de l’ancien modèle ne va pas sur le low rise.

6. Le système d’yeux

Le système des yeux est le même que le GEO CS1.

Pour accéder aux yeux, retirer le grip avant en tirant celui-ci dans l’axe perpendiculaire au corps du marqueur. Une fois le grip retiré, repéré la plaque noire coulissante, faites la glisser et ainsi vous pourrez retirer l’eye cover. Vous découvrirez que celui-ci est maintenu par un aimant. Sous l’eye cover, vous trouverez la diode de l’oeil ainsi que 2 ball detent. Un premier, en position traditionnelle, servant à retenir les billes et le deuxième servant de réserve.
Si, sur le terrain vous endommagez le premier ball detent, il vous suffit de glisser le deuxième à sa place. Un ball detent endommagé est une cause de casse de bille. N’oubliez pas une fois la journée finie de remplacer le ball detent de réserve que vous trouverez dans votre part kit.

Contrairement au GEO CS2, la connection des yeux à la carte se fait par des câbles électriques.

7. Le système d’air

Le régulateur est le même que le CS1. Il s’agit du SL5. Le régulateur a changé de place. Il est dans le frame (poignée arrière).

Le régulateur SL5 est en lien direct avec le On/off. Le GEO 4 peut fonctionner en basse (400 psi) ou haute pression (850 psi) . Il est recommandé de jouer en BASSE pression de 450 psi. Nous vous recommandons aussi de jouer avec le Ninja V2 pro, pour avoir un bon débit d’air. ATTENTION : nous avons parlé de 800 psi, pas 1000 psi ou plus. A des pressions trop élevées vous risquez d’endommager le joint qui fait jonction entre le pops et le frame. De plus le joint du piston du SL5 et le seal n’aime pas à moyen terme la haute pression.

Point de vue autonomie, le GEO 4 tirera ses 11 pots et son loader avec une bouteille à 4500 psi.  A VERIFIER
Il est à noter que, depuis le GEO 3, les GEO purgent tout seul.

8. Le bolt

Le système est le même que le GEO CS1 a une exception, le bolt tip ST2.5.

Le bolt depuis le GEO3.5 se défait du corps du marqueur par un clip no-tools. Celui-ci a été revu point de vue design. Il est plus simple de pincer celui-ci que de le pousser vers le haut.

Le système de bolt est composé de 3 pièces : le bolt, la can alias canette et le pro shaft. Le system bolt est équipé de 2 chambres de tirs : avant et arrière.

  • Le bolt est toujours équipé de 3 joints. Les 2 joints de devant servent comme bumper, amortisseurs. Tandis que le joint de derrière (14×2 NBR70) est responsable du maintien de la pression dans la chambre de tir avant. Le joint de devant (13 NBR70) sert à amortir la chute de la bille quand celle-ci rencontre le bolt en phase de recul. Le joint entre les 2 est un 15 NBR 90.
    Sur le bolt, monté d’origine, le ST2.5, vous trouvez un bolt tip pour bille fragile. Ce système a fait la réputation du CS2.
  • La can est équipé de 2 joints externes et un joint interne. Les 2 joints externes (20 NBR70) permettent d’assurer l’étanchéité pour la pression du solénoïde. Le joint interne (17 NBR70) assure l’étanchéité de la pression de la chambre de tir. Il est à noter ici que la can est vissée au proshat. Veuillez à toujours bien visser complètement sans forcer.
  • Le pro-shaft est équipé de 6 joints, un bumper et un ressort. Le joint avant (14×2 NBR70) est responsable du maintien de la pression dans la chambre arrière. Le ressort a une importance cruciale pour le bon fonctionnement de votre GEO CS1 ; sans lequel, les cycles de tir seraient perturbés. Attention, contrairement, aux versions précédentes, le proshaft n’est pas visé. Il est maintenu par une bague « Retaining ring ». Utilisez une pointe pour déclipser la bague et ainsi séparer le proshaft du back cap.

Donc au total le system bolt est composé de 12 joints.

Au niveau entretien, n’abusez pas de la graisse.

Un deuxième bolt est fourni avec votre GEO CS1. Le deuxième n’est pas équipé d’un bolt tip. Il est à utiliser en cas de bille plus dure.

Dans une maintenance régulière, il n’est pas nécessaire de démonter votre proshaft. 

9. Le solénoïde

Il s’agit du même modèle que l’édition CS1.

Le solénoide est démontable. Le solénoïde est en 2 pièces : une d’alimentation et l’autre une valve. Une fois les 4 vis le maintenant sur le corps du marqueur, les 2 parties se séparent aisément. Le piston peut s’extraire à l’aide du petite pince.

Sous le solénoïde se trouve le Manifofd. Le manifold est la plaque noire entre le solénoïde et le corps du marqueur. Le manifold est équipé de 3 joints (gasket).

Lors de vos entretiens de celui-ci, veuillez à ne pas mettre trop mettre de graisse. Veuillez aussi à évacuer tous les débris éventuels.

Le solénoïde  est réglable par une vis sur le cadre de la gâchette, appelé Solenoid Flow Restrictor (SFR). En fait, le SFR ajuste l’évacuation de l’air du solénoïde ce qui influence la vitesse du bolt. Cela a pour conséquence de modifier le bruit du marqueur, la consommation d’air et surtout le comportement du marqueur vis-à-vis de la bille. Nous vous recommandons de le placer en position fermé au maximum c-a-d à l’horizontale.

Pour régler vos SFR :

  • A partir de 20c, mettez le à l’horizontale
  • Entre 10 et 20c, mettez le en oblique,
  • Sous 10c, mettez le à la verticale.

Un mot sur les solénoïdes de chez Planet Eclipse. Ils sont produits dans la même usine que d’autres marques. Mais les solénoïdes Planet Eclipse sont produits totalement à part. Ce ne sont pas des solénoïdes de l’industrie. Ils sont conçus chez Planet Eclipse et non chez cette usine. C’est Planet Eclipse qui impose son concept et l’usine ne fait que le produire. Ce qui montre le pôle de recherche et de développement de chez Planet Eclipse.

10. Le régulateur

Le régulateur est le même que celui qui équipe le GTEK 170R. Il s’agit donc du SL5 avec le régulateur body revisité.

La conception, dans son ensemble, est similaire à ses prédécesseurs à savoir un piston, un ressort et une vis de vélocité.

Le joint du piston a changé. Il s’agit d’un 14×2 NBR70. La vis de vélocité voit son top « chapeau » revu. Eclipse a été assez intelligent pour prévoir des surfaces plates pour facilité le démontage. Sous celui-ci vous trouverez le traditionnel seal, le mini ressort et la tige en plastique blanc.

Lors de la lubrification du joint du piston, n’hésitez pas à graisser le bout du piston afin de graisser le joint 008 NBR70 à l’intérieur du regulator body.

Pour régler votre vélocité, comme toujours chez Planet Eclipse, pour augmenter la vélocité vous devez tourner dans le sens inverse des aiguilles d’une montre . Pour diminuer la vélocité, vous devez tourner dans le sens des aiguilles d’une montre. Un logo + et -, vous rappellera le sens adéquat.

11. La carte

La carte du GEO 4 est la même que celle du GEO CS1.

Le grip de la poignée s’ouvre comme celui du GEO CS2, sans outil. Pour plus de facilité lors du remontage de celui-ci, Planet Eclipse a prévu des aides pour maintenir le grip en bonne position.

On note la présence d’une micro carte dans la partie du corps du marqueur. La micro carte possède 2 plugs pour les yeux et le solénoïde donc fini les câbles électriques entre le corps et le frame du marqueur. Elle est équipée de contact pour faire jonction avec la carte principale dans le frame.

Chaque carte est maintenu par 3 vis noires. Le solénoïde est connecté à la carte mère dans la poignée du frame via un cable noir et jaune.

La carte dispose d’un écran pour la facilité des réglages.

Une fois allumé, l’écran de la carte affiche :

  • « The user selectable display option » est, par défaut, un écran défillant sur les principaux réglages de la carte.. En pressant sur le bouton supérieur, vous pourrez remplacer celui-ci par le compte à rebours ou par le compteur de bille ou un graphique représentant le nombre de bille/seconde moyen (the actual rate of fire) ou un graphique représentant les pics de billes/seconde maximals (peak rate of fire). Les graphiques affichent 2 valeurs. La valeur supérieure affiche la valeur mesurée. La valeur inférieure affiche la valeur que le GEO 4 est sensé reproduire. Pour régler le compte à rebours, référez vous dans le menu de la carte à la section Game Timer.
    Pour remettre les différentes valeurs à zéro, maintenez presser le bouton inférieure.
  • « The break beau sensor system indicator » représente l’état des yeux.
  • « The battery level indicator » représente la jauge de la pile.
    NOTE IMPORTANTE : Au démarrage, il y a un point d’interrogation « ? » qui s’affiche sur le logo de la pile. Pourquoi ? Eclipse avait toujours eu des soucis avec ses indicateurs de batterie. Avant quand vous allumiez votre marqueur Eclipse, l’indicateur était au maximum puis il pouvait chuter de manière drastique lors des premiers tirs et remontez tout aussi vite. Or maintenant, la carte attend quelques cycles de tir pour afficher la vraie valeur du niveau de la pile.
  • « The loch indicator » est représenté par un cadenas. Il s’agit de l’état du verrouillage de la carte. Comment déverrouiller ou verrouiller votre carte ? Une fois, le marqueur allumé, repérez sur la carte de votre GEO 3.5 le bouton rouge. Pressez dessus pour déverrouiller ou verrouiller votre carte.
  • « The sound indicator » représenté par un logo en forme d’haut-parleur pour vous informer si les alarmes sont activées.
  • « The trigger detection indicator » est en forme de triangle qui précise l’activation de la gâchette.
  • « The aux out indicator » ne s’affiche que si votre carte est connecté à un PC ou si la connection bluetooth est activée.

Notez que lors de l’allumage, le son traditionnel est décallé de 2secondes par rapport à l’allumage ce qui peut en pertuber plus d’un.

La carte est alimentée par 2 pile 1,5 V situé dans la poignée avant, initialement occupée par le régulateur. Pour retirer le grip avant, tiré celui-ci dans son axe. Une fois que vous changez vos piles, profitez en pour retirer la peinture de la bille et les débris éventuels. Notez la présence d’un + et d’un – pour aider à déterminer le bon sens de vos piles.

Pour éteindre votre GEO 4, maintenez le bouton central pressé ou pressez 2 fois le même bouton très vite. L’écran affiche Turn Off. Pressez dès lors encore une fois le bouton central et votre GEO 4 s’éteindra.

Pour déverrouiller votre carte, défaites le grip coté droit et repéré le bouton rouge. Pressez dessus avec le marqueur allumé et votre GEO 4 se déverrouillera. 

Pour accéder au menu de la carte, une fois sur l’écran Turn Off, pressez sur le bouton supérieur ou inférieur pour faire défiler le menu dans le sens comme dans le manuel ou à l’inverse de celui-ci. Notez que le menu est accessible même si la carte est verrouillée. Par contre, si la carte est verrouillée, vous ne pourrez pas modifier les valeurs.

Que dire sur les réglages de la carte ? Voir en fin d’article notre traduction et explication du menu de la carte ainsi que les valeurs par défaut.

Nous vous rappelons que la carte est réglable via un PC. Il vous faudra pour cela télécharger l’E-Portal4, qui permet en outre de personnaliser le logo sur l’affichage de votre GEO 4.

12. La poignée

La poignée du GEO 4 est la même que le GEO CS1.5.

Pour retirer celle-ci :

Retirez le grip avant.,
– Retirez le bolt,
– Dévissez la vis sous le bolt et la vis entre les 2 poignées,
– Expulsez, à l’aide d’une clé allen, la goupille « M » sur la partie avant de la frame,
– Séparez le corps du marqueur et le frame

Si l’envie vous prenait de changez de frame pour raison X. N’oubliez pas la toute petite vis noire sous la gâchette et la vis argenté qui est dans l’axe du cadre de la gâchette. Prenez garde à ne pas endommager le cadre noir G et disposez bien les câbles électriques sous celui-ci. Le plus simple est de laisser faire un tech expérimenté.

Le test pratique

Conditions du test : bouteille BP, billes Proshar Red menace fraiches, canon d’origine avec embase 689, météo sec et 21c, SFR mi à moitié, réglage carte d’origine en mode NXL Europe

Galerie de photos

Conclusion

Le GEO 4 est l’évolution du GEO3.5 qu’on attendait depuis quelques années. Est ce justifier de le sortir ?

Il n’a aucunes nouveautés dans ce marqueur. Il prend le meilleur des marqueurs sortis depuis les 5 dernières années à savoir, l’Etha 2, le GEO CS1 et CS2, le GEO 3.5 et le GTEK 170R.

En conclusion, Le GEO 4 restera une valeur sure et fiable mais, malheureusement, oubliable.

Nous avons appréciéNous n'avons pas aimé
Le tir tenduPas de nouvelles technologies
RégularitéIl a pris 76g par rapport au GEO 3.5.
Autonomie
Nouvelle batterie (2 piles AA)
Finis les câbles entre le corps et le frame
Finis l'air pipe transfer
Le bolt ST 2.5
La possibilité de changer la forme de la gâchette
Finis les vis aux Eye Covers
Le deuxième ball detent de secours
Le régulateur intégré au frame.

Les conseils de Black Tiger :

Gardez les paramètres d’origine et le bolt d’origine.

Si vous désirez customiser votre marqueur, l’E-portal4 est le compagnon idéal.

Si vous souhaitez démonter le POPS, regardez la vidéo explicative ci-dessous.

Bonus

Vidéo de lancement :

Menu de la Carte :

Une fois dans le menu de la carte, plusieurs options vous sont accessibles :

PRESET,  ce menu a été simplifié

  1. Semi Inc
  2. Semi 10
  3. Semi 15
  4. NXL 2016
  5. PSP 2015
  6. PSP Fast
  7. Retro
  8. USER 1
  9. USER 2
  10. Train
FIRE MODE

FIRE MODE, 3 options :

  1. SEMI
    Votre GEO 3.5 tirera coup par coup à chaque pression de la gâchette.
  2. RAMP
    Votre GEO 3.5 tirera en ramping suivant les paramètres choisis dans le RAMP SETUP.

ROF CAP, 3 options :

ROF CAP
  1. ON
    Une fois activé, le ROF CAP permettra à votre GEO 3.5 d’être limité en nombre de tir par seconde.
  2. OFF
    Votre GEO 3.5 sera illimité en nombre de tir par seconde et donc la seule limite viendra de la vitesse de votre loader.
BS ON

BSON ROF

Il s’agit de la limite maximale du nombre de tir quand les yeux sont activés. Les limites sont entre 4 et 30 billes par secondes. Vous pouvez affinés le réglage par 0,1 bps.

Pour être conforme à la NXL, réglez le sur 10.0 bps.

BS OFF

BSOFF ROF

Il s’agit de la limite maximale du nombre de tir quand les yeux sont désactivés. Les limites sont entre 4 et 15 billes par secondes. Vous pouvez affinés le réglage par 0,1 bps.

Pour être conforme au NXL, réglez le sur 10.0 bps.

RAMP SETUP, 7 options :

ramp setup
  1. TYPE
    –  STEP est un contrôle où le marqueur activera le ramping que si les pressions sur la gâchette correspondent aux paramètres SEMI SHOTS et KICK IN. La cadence de tir maximale sera fixée par le BS ON ROF si le ROF CAP est activé.
    –  LINEAR est un contrôle où le marqueur activera le ramping que si les pressions sur la gâchette correspondent aux paramètres SEMI SHOTS et KICK IN. La cadence de tir maximale sera fixée par la fréquence des pressions sur la gâchette multipliée par un taux du BS ON ROF (à déterminer dans le sous menu suivant RATE) si le ROF CAP est activé.
    –  CANCEL, annule et ne modifie pas les paramètres initialement choisis.
  2. SEMI SHOTS
    Il s’agit du nombre de tir en nécessaire avant que le ramping ne s’enclenche. Selon les règles Millenium, il faut 3 tirs en semi-automatique pour que le ramping puisse s’enclencher.
  3. KICK IN
    Il s’agit de la vitesse à laquelle les tirs déclencheurs du ramping doivent être produits. Selon les règles Millenium, il faut une vitesse de 5 bps.
  4. SUSTAIN
    Il s’agit de la vitesse à laquelle on doit presser la gâchette pour maintenir le ramping. Selon les règles Millenium, il est de 5 bps.
  5. RESTART
    Il s’agit d’un paramètre qui détermine le temps après la dernière pression (à vitesse adéquate) pendant lequel le ramping se maintien. En règle Millenium, il est de 0 seconde.
  6. BACK, pour revenir au menu antérieur.
timing

TIMING, 4 options :

  1. DWELL
    La dwell est le temps pendant lequel votre solénoïde envoit de l’air au bolt. Par défaut, elle est de 27,0 ms. Il est important sur les marqueurs Planet Eclipse de laisser ce paramètre a sa valeur d’usine.
  2. FSD COMP « First shoot droop-off compensation »
    Il s’agit de la compensation de la valeur de la dwell au premier tir. Effectivement, il faut augmenter la dwell au premier tir pour compenser le fait que le bolt soit « coller » à la can. Le paramètre est réglable de 0 à 5 ms. La précision du réglage se fait par dixième de milliseconde.
  3. FSD DELAY « First shoot droop-off delay »
    Il s’agit du temps qui doit s’écouler pour que le FSD COMP soit réactivé. Ce paramètre va de 0 min à 4h00.
  4. BACK, pour revenir au menu antérieur.
filter

FILTER, 8 options :

  1. DEBOUNCE
    Le debounce est le paramètre qui règle la sensibilité de la gâchette. En vérité, c est le paramètre qui empêche d’avoir des tirs dont l’origine n’est pas la pression sur la gâchette mais le kick ce qu’on appele le Bounce. Sur certains marqueurs ou sur des gâchettes trop courte, le kick peut lancer un nouveau tir non souhaité.
    Nous vous recommandons de placer le DEBOUNCE sur LEVEL 2.

Les paramètres suivants sont les sous paramètres du Debounce. Ils ne sont pas à modifier.

  1. EMPTY
  2. FULL
  3. PULL TM
  4. RELEASE TM
  5. BACK, pour revenir au menu antérieur.
hardware

HARDWARE, 13 options :

  1. BLUETOOTH
  2. SOUND
    Active ou désactive les sons émis par la carte.
  3. CLICK TONE
    Active ou désactive les bips émis par la carte.
  4. BACKLIGHT
    Ce paramètre vous permet de régler le temps pendant lequel l’écran reste rétroéclairé sans pression sur un bouton de la poignée.
  5. RED LEVEL
  6. GRN LEVEL
  7. BLU LEVEL
    Ces 3 paramètres vous permet de choisir la quantité de rouge, vert et bleu que vous souhaitez mélanger pour obtenir une couleur personnalisé de votre écran.
  8. CONTRAST
    Ce paramètre vous permet de régler l’intensité de l’écran LCD de la carte.
  9. AUTO OFF
    Ce paramètre vous permet le temps pendant lequel votre marqueur reste allumer sans que vous ne l’utilisiez avant de s’éteindre.
  10. DBL CLICK
    Le double click remplace la pression continue sur les boutons de la poignée de votre marqueur.
  11. RESET
  12. BACK, pour revenir au menu antérieur.
training

TRAINING, 3 options :

  1. OFF
  2. ON

Le training permet de faire émettre par votre marqueur un bio à chaque pression de la gâchette et ainsi simuler  le ramping de votre marqueur sans que celui-ci soit sous air et donc prêt au tir.

shoot count

SHOT COUNT, 3 options :

  1. GAUGE
  2. GAUGE MAX
  3. BACK, pour revenir au menu antérieur.

Le shot count compte le nombre de tir exécuté par votre marqueur. Sur l’écran de départ, si vous affichez le compteur, vous pouvez mettre ce compteur à zéro en pressant sur le bouton du bas.

game timer

GAME TIMER

  1. GAME
    Ce paramètre vous permet de régler le temps du compte à rebours.
  2. ALARM 1
    Ce paramètre vous permet de régler à quel moment vous souhaitez entendre une alarme lorsque votre compte à rebours est activé.
  3. ALARM 2
  4. START ON
    Ce paramètre vous permet de décider la manière que vous souhaitiez que votre compte à rebours commence. Vous avez le choix entre presser le bouton du haut de la poignée ou sur la gâchette.
  5. BACK, pour revenir au menu antérieur.
exit

EXIT : pour sortir du menu et revenir sur l’écran de départ

Tags:

Trackback from your site.

Leave a comment

Rejoignez-nous aussi sur: