Le DM14 (Dye)

Written by Phil on . Posted in Lanceurs

dm14Le DM14 dispose des caractéristiques suivantes:

– Pression haute ou basse
– Marqueur à culasse fermé (Spool valve)
– Airport avec on/off
– Canon 14″  ULTRALIGHT  avec embase 0.688
– Gâchette (Trigger) à switch
– Carte réglable par flash de lumière
– Poids:  1066 g (canon et pile inclus)

Le modèle présenté dans cet article est la version PGA Airstrike red, dont le prix public est de 1.499,95€.

1. Le gun case

IMG_2400 IMG_2401

Votre DM14 vous sera vendu dans un gun case entouré d’un carton illustratif. Le gun case reste la classique housse en néoprène. Elle est divisée en 2 compartiments. Un premier compartiment qui contient votre DM14 tenu par 2 boucles velcro. Votre DM sera protégé par des plastiques rigides transparents. Le deuxième compartiment contiendra un part kit (avec ses joints de couleur), un tube de graisse, le canon et, signalons-le, le multi-tool de Dye qui fait son retour. Le part kit est dans une boite en PVC transparente.

Les 2 compartiments sont séparés par un panneau surlequel un filet est fixé. Le filet contient votre garantie, un bouchon de canon et votre manuel.

IMG_2402 IMG_2403 IMG_2406 IMG_2407 IMG_2408

2. Ergonomie

La poignée arrière (FRAME) comme la poignée avant (REGULATEUR) sont recouverts d’un grip.

La poignée arrière est de bonne orientation. Par contre pour les petites mains qui ont l’habitude de presser la gâchette avec vos métacarpes, vous aurez quelques déconforts, vu la distance pour atteindre la gâchette, il vous faudra régler votre gâchette correctement.

La poignée avant est ronde et confortable. Elle présente des nervures dans sa partie inférieure, ce qui renforce le maintien de la poignée.

IMG_2410 IMG_2411 IMG_2412 IMG_2413

 3. Le canon

Le canon reste le Ultralight de 14pouces avec une embase 0.688.

Des embases en 0.692 et 0.684 sont disponibles ainsi qu’un front plus long qui vous donnera un canon long de 16pouces.

Le vaste débat 14″ contre 16″En dehors des considérations de place dans le jeu, le 16″ n’a que, comme avantage, d’avoir une précision à LONGUE distance supérieure au 14″. De plus cela est marginal, vu que la guidance de la bille est plus longue, la pression nécessaire pour une même portée est plus faible donc la consommation d’air est réduite ainsi que le kick et le risque de casse de bille. MAIS nous insistons que ce point, sur la consommation d’air, est plus théorique qu’autre chose.

 IMG_2409

Un canon carbone, le boomstick est disponible en 15 et 17pouces. Malheureusement, il n’est pas possible les embases à part. Du coup il vous faudra a chaque achat d’embase ( 0.684, 0.688 et 0.692) acheter le front de base ou long exclusivement noir. Le canon boomstick est de qualité mais vu son coût, nous vous conseillons de bien de peser le pour ou le contre.

Notre avis : Les canons carbone n’apportent qu’un gain au niveau du poids mais, qui peut faire gagner jusqu’à 50 g. Si votre objectif est d’alléger votre lanceur, nous conseillons d’améliorer d’abord le poids de la bouteille, qui est l’élément le plus lourd du lanceur complet. Les canons en carbone sont également plus bruyants que les canons aluminium.

 

4. Le feeder

Le feeder reste le même que ses prédécesseurs. Le feeder est maintenu au marqueur. Le clamp se règle en le vissant ou en le dévissant sur lui-même.

Le système est fiable et de bonne qualité. Ce système a fait ses preuves.

IMG_2418

5. Le système air

Le DM14 se voit fourni avec l’airport du DAM. Il n’a dès lors pas de macroline. L’air passe par le FRAME et le corps du lanceur. La position de l’airport est réglable via une vis se situant sous le grip, coté droit, du FRAME. Ainsi vous pourrez déplacer votre airport longitudinalement à l’axe du DM14.
Sur la face inférieure de l’airport, il y a une vis qui permet de le faire sortir de son rail. A la jonction entre l’airport et le FRAME se trouve sur l’airport un joint rouge maintenu dans une gouttière pour avoir une forme ovale.

Le système on/off qui sert d’ « interrupteur » pour fournir votre DM14 en air, est identique à ses prédécesseurs.

Vous pouvez fournir votre DM14 aussi bien en haute qu’en basse pression.

IMG_2414IMG_2441 IMG_2442 IMG_2443

6. Le système d’yeux

Le système d’yeux est identique à ses prédécésseurs. Il a la particularité, en le comparant à ses  concurrents, d’être interne. Les yeux sont toujours des capteurs à infrarouge. Ils sont maintenus dans leur emplacement par le Eyeseal qui est un demi cercle en caoutchout avec des emplacements pour loger les yeux. Les yeux sont protégés, une certaine mesure, de la saleté par un tube en PVC transparent le Eyepipe surlequel se trouve les ball detent. Les ball detent ont une forme arrondie. Ce système n’est pas fort sensible à l’usure.

IMG_2431IMG_2449

7. Le Bolt

Ici, nous assistons un retour en arrière de la part de Dye. A la vue du bolt du DM14, on retrouve le bolt du DM9 qui fit le succès en Europe de la marque. La chambre de pression est dès lors bien plus grande en volume que celle du DM 12 et 13.

Le bolt est no tool. Son système d’éjection est représenté d’un bouton pression au cul du lanceur sur le coté gauche. Pour sortir votre bolt, maintenez pressé le bouton, tirez le bolt en arrière, mais sachez que vous devrez faire un « U » pour sortir votre bolt.

Le bolt est composé de plusieurs pièces:

bolt

 

– Le bolt (la culasse) (1) est équipé de devant en arrière de 6 joints. Pour sortir le bolt du cylinder, ne forcez pas ! Utilisez le crochet du multi tool pour retirer le joint bleu. Le joint bleu comme les 2 gros joints bruns servent de bumper. Le joint rouge et les 2 joints oranges servent à l’étanchéité de la chambre de pression arrière.

– Le cylindre (2) recouvre le bolt. Il est équipé de 3 joints. Le joint interne orange est crucial pour l’étanchéité de la chambre de pression avant. Sachez que si vous avez une fuite par le canon, il vous ait vivement conseillé de vérifier l’état et la lubrification de ce joint. Les joints externes redeviennent des joints noirs.

– Le top Hat (4) est équipé de 1 joints noirs externes et un joint interne orange.

– Le manifold (5) est composé de 2 joints noirs. 

– Le bolt cap (6) est la pièce qui contient le bouton pour éjecter le bolt.

IMG_2423 IMG_2424 IMG_2425 IMG_2426 IMG_2427 IMG_2428 IMG_2429 IMG_2430

 

Sachez que les joints de couleurs sont plus sensible à l’usure à cause du pigment ainsi que un peu plus épais que les joints noirs de même taille.

 8. Le régulateur

Pour démonter le régulateur, insérez une clé allen plus large que celle pour régler la vélocité et dévissez. Ainsi vous pourrez sortir le body (tube rouge) qui est équipé de 2 joints de rouge et d’un joint vert interne. En dessous on retrouve le piston équipé d’un joint noir qui a notre surprise est lourd. De plus pas de ressort, mais des « plaquettes » courbées appelé Shim. Cet ensemble se trouve dans un tube de couleur rouge. Une fois retiré, vous pourrez observer l’accès et la sortie de l’air. Les 2 accès sont munies d’un joint. L’entrée de l’air dans le régulateur est munie d’un joint vert. La sortie de l’air dans le régulateur est munie d’un joint bleu.
Une fois le régulateur démonté, il vous sera possible de démonter le grip avant.
Pour cela dévisser la vis noir sur la partie antérieure du trip. Puis déclispez le grip au niveau du corps du marqueur.

IMG_2453 IMG_2457 IMG_2456 IMG_2454 IMG_2455 IMG_2462 IMG_2460 IMG_2459 IMG_2458

 9. Le LPR

Innovation chez Dye, le LPR est placé devant au dessus du régulateur. Celui-ci a été revu dans sa structure mais reste le même dans sa fonction le même que ses prédécesseurs. Le LPR est constitué de : LPR

– D’un piston (2) dans qui permet le passage de la pression au solénoïde. Il est équipé d’un joint pour assurer l’étanchéité de la chambre dans lequel la pression pour le solénoïde est logée ;
– Shim stack (3) qui amortissent les chutes du piston ;
– Du LPR Cartridge (4) dans lequel oscille le piston. Il est équipé de 3 joint externes jaunes et d’un joint interne vert interne pour aussi assurer l’étanchéité de la chambre de pression pour le solénoïde ;
– D’un seat retainer  (9) qui est la vis pour régler la hauteur du piston. Elle est équipée d’un joint mauve :
– et de la vis « Service nut (10) » qui referme le tout.

 IMG_2416 IMG_2450 IMG_2451 IMG_2452

 

Votre LPR doit être réglé pour avoir une pression de 75 PSI.

Comment régler votre LPR ? Vissez à fond. Allumez votre marqueur. Mettez sous air. Coupez les yeux. Pressez la gâchette et théoriquement  rien ne se passe. Dévissez jusqu’à ce que votre bolt fasse un cycle complet c-a-d va et revient en position de départ en pressant la gâchette ainsi votre pression de solénoïde est plus ou moins à 15 psi. Puis dévissez 4 tours complets (selon le manuel, un tour équivaut 10 psi) pour arriver à 75psi. Utilisez un chrono pour ajuster votre LPR. Nous vous rappelons que ce genre de réglage doit se faire en toute sécurité avec le bouchon de canon placé sur le canon de votre marqueur.

10. Le gâchette

La gâchette a subi un lifting. D’origine, elle est fortement placée en avant, chacun ses goûts. Si vous trouvez votre gâchette, nous vous conseillons de couper une spire du ressort. Cela assouplira celle-ci. (Merci Stef 😉 )

La gâchette est réglable en 4 points. gachettegachette 2

1. Le bottom screw : Il s’agit de la vis qui règle la longueur trajet vers l’avant de votre gâchette. Au plus vous dévissez, au plus votre gâchette pointera en avant.
2. Le top screw : Il s’agit de la vis qui règle la longueur du trajet après la détection du tir par le switch. Attention ne l’allongez pas trop au risque d’endommager le switch.
3. La vis 3 assure la tension de votre gâchette. Au plus elle est serrée, au plus elle sera dure.
4. Cette vis permet de régler l’orientation de votre gâchette. Pour cela, desserrez là tout en pressant votre gâchette. Une fois arrivé à l’angle voulu, serrez la à nouveau.

La gâchette n’est démontable que via une vis située sous le grip côté droit.

IMG_2440 IMG_2436 IMG_2445

11. Le solénoïde :

Le solénoïde est identique à son prédécesseur.

IMG_2446

12. La carte

La carte est alimentée par une pile 9v et, nouveauté, elle n’est plus connectée à la carte par des plots mais par un connecteur à fil rigide qui semble solide.

La carte a été revue dans sa structure mais ne subit aucun changement dans son utilisation. Elle est en 2 partie. Une première partie dans la partie supérieure de la poignée et une seconde plus petite servant à la détection de la pression sur les boutons de commande. Elles sont connectées ensemble via 4 fil électrique blanc.

IMG_2432 IMG_2437 IMG_2439

 

Le plot « le plomb bleu » (ou le switch qui comporte 2 interrupteurs) a été revu pour gagner de la place. Son fonctionnement est identique à son prédécesseur. Le 1 doit être sur « ON » pour activer l’ABS (anti bolt stick). L’anti bolt stick est une compensation de dwell pour le premier tir pour éviter que votre bolt reste « collé » et ainsi que votre première bille tombe au sol due à une vélocité trop faible. Le 2 doit être sur « OFF ». Si vous placez le 2 sur « ON », vous rentrerez dans le menu de la carte. Pour preuve la carte flanchera de toutes les couleurs. Pressez la gâchette coup par coup faire défiler le menu. Maintenez la gâchette pour entrer dans le sous-menu. Une fois dans le sous-menu, le marqueur flashera un certain nombre de fois représentant la valeur précédemment enregistrée. Une fois, fini, pressez le nombre de fois correspondant à la valeur souhaitée.

IMG_2433

La carte s’allume en pressant le bouton du dessous de la console. Ainsi allumez, le diode flanchera rouge. Si vous placez une bille dans la chambre de tir, elle flanchera vert. Si il y a une mal fonction des yeux, elle clignotera vert. Si vous éteignez les yeux en pressant le bouton du dessus de la console, elle clignotera rouge.

Si la carte clignote bleu, il est temps de changer votre batterie.

Galerie

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Test de tir

La qualité du tir reste celle d’un DM c-a-d en cloche.

Lors du test réalisée avec la G.I 3 étoiles, par temps sec avec une température de 7°C, avec un chrono Virtue, nous n’avons pas eu de casse de bille. L’embase était une 0.685. L’écart type est de 5,16 fps. Ce qui constitue une nette amélioration par rapport à son prédécesseur. Lors de notre test, le DM14 varie de plus de 10 fps, 1x sur 5 tirs.

test

 

Conclusion

Dye répond à la demande d’innovation. Certains diront qu’il était temps. Dye  conserve sa qualité et sa valeur sûre. Vous n’aurez pas de surprise avec ce marqueur comme ses prédécesseurs.

Nous avons appréciéNous n'avons pas aimé
Régularité de tirLe prix trop élevé
Facilité de réglage de la carteManque de possibilité de la carte
Le bolt no toolLe réglage de base de la gâchette
La qualité des matériauxSon poids de 1066 g
L'absence de macro-line
Retour du multi tool

Nous remercions le propriétaire du DM14 (qui se reconnaîtra) qui nous a fait confiance lors du prêt de son nouveau marqueur.


Les conseils Black Tiger

Veillez toujours à utiliser une graisse une qualité

Menu de la carte :

Une fois dans le menu de la carte.

flash vert

Le flash vert représente la sensibilité de la gâchette. Celle-ci est réglable pour des valeurs allant de 1 à 20. Par défaut, la valeur est de 3. Chaque flash représente une valeur de 1.

flash rouge

Le flash rouge représente la dwell. Celle-ci est réglable pour des valeurs allant de 1 à 30ms. Par défaut, elle est de 18ms.
Les DM ont la particularité de voir leur valeur de la dwell optimale changée pour un usage optimum. Ce que nous ne conseillons pas dans d’autres marques.

Comment régler correctement sa dwell pour un usage optimal ?

  1. Mettre sa dwell à 10, et l’augmenter jusqu’à ce que le marqueur tir.
  2. Régler la vélocité au chrony
  3. Augmenter la dwell jusqu’à ce que l’augmentation de celle-ci n’augmente plus la vélocité entre 2 valeurs de dwell. Ainsi vous obtiendrez la dwell optimale pour le climat et la bille que vous utilisez.

2 recommandations :

  • Régler votre marqueur avec la bille prévue pour les jeux et donc ne pas utiliser un vieux stock ou une marque.
  • Lors des réglages, si la vélocité monte au delà de 300 fps, baissez celle-ci à une valeur normale (280-290 fps) en vissant la vis du régulateur.

flash bleu

Le flash bleu signifie le Rate of Fire. Il s’agit du nombre de bille par seconde que votre marqueur peut tirer. Celle-ci est réglable de 9,8 à 33,33 bps (balls per second). Par défaut, votre DM sera à 12,5 bps. Attention reportez-vous au manuel pour connaitre le nombre de flash correspondant à la valeur souhaitée.

flash jaune

Le flash jaune représente le mode de tir. Vous disposez de 4 modes de tir : Semi-automatique, Millennium, PSP et NXL (Full auto après le 3ième tir).

Tags: ,

Trackback from your site.

Leave a comment

Rejoignez-nous aussi sur: